Premier point d’étape : des attentes clairement formulées

 

Après près de 90 contributions formulées, trois conférences de citoyens et deux réunions du Comité National, le débat participatif Linky a d’ores et déjà permis l’expression d’un certain nombre d’avis et d’attentes. Retour sur le premier mois du débat.

Le débat participatif en chiffres clés

85 : c’est le nombre de contributions formulées au 22 octobre sur le site dédié au débat participatif. Celles-ci ont porté pour 19% sur le programme national de déploiement.

Répartition thématique des contributions formulées via le formulaire en ligne

 

30% des contributions issues des trois premières conférences de citoyens en Normandie, Occitanie et Île-de-France portaient sur un manque d’information et de communication autour du programme national de déploiement des compteurs Linky. A noter que plus d’un quart d’entre elles portent sur les aspects économiques du programme national de déploiement et des craintes du public de voir le coût du programme national de déploiement se répercuter sur leur facture.

Répartition thématique des contributions formulées lors des trois premières conférences de citoyens.

 

Des conférences de citoyens qui ont permis de mettre en exergue un manque d’information et de pédagogie

Un premier cycle de trois conférences de citoyens s’est déroulé les 6 et 13 octobre en Normandie, en Île-de-France et en Occitanie. Ces trois premières conférences de citoyens ont permis à 60 participants de formuler des questions, attentes et critiques concernant Linky et le programme national de déploiement. En voici la synthèse :

  • Les informations sur les enjeux, usages et bénéfices de Linky ne sont peu voire pas connues du grand public, notamment en matière de transition écologique.
  • De nombreuses questions en suspens ont fait l’objet d’inquiétudes selon les participants : « Est-ce que le coût du programme national de déploiement sera répercuté sur ma facture ? » « Qui est destinataire des données récoltées ? Sont-elles communiquées à des tiers autres qu’Enedis ? Combien de temps sont-elles conservées ? » « Linky est-il techniquement fiable ? » « Linky émet-il davantage d’ondes électromagnétiques que les téléphones portables ? »
  • Les participants ont par ailleurs formulé des attentes quant à la pédagogie des poseurs, visage du programme national de déploiement.

Un premier comité national qui a formulé ses attentes quant au débat participatif

Instance regroupant diverses personnalités qualifiées et indépendantes, le Comité National du Débat Participatif Linky s’est tenu à deux reprises les 21 septembre et 19 octobre à Paris. Lors de ce premier Comité National, les participants ont formulé un certain nombre d’attentes quant aux enjeux du débat participatif, à savoir :

  • Répondre aux questions du grand public sur des thématiques sensibles tels que les aspects économiques du programme national de déploiement, et les aspects sanitaires du compteur Linky (émissions d’ondes électromagnétiques).
  • Davantage informer le grand public sur les enjeux liés au compteur Linky, notamment les bénéfices qu’il apporte, ainsi que son rôle dans la transition écologique.
  • Permettre au public de s’exprimer sur les enjeux opérationnels du programme national de déploiement, et plus particulièrement de la pédagogie à apporter par Enedis.

Et après ? Les étapes à venir

Les prochaines semaines seront consacrées à l’apport d’éléments de réponse aux questions, avis et attentes du grand public. C’est sur cette base que sera rédigé un avis partagé, qui sera soumis par la suite aux compléments du Comité National avant transmission à Enedis.