Je participe

Conformément à son objectif de débat participatif et en respect de la Nétiquette (charte de bonne conduite et de politesse des utilisateurs d’internet) le présent site propose à ses utilisateurs une charte de modération des contributions.

Partagez votre opinion

83 contributions postées

  1. Bonjour, Je fais parti des personnes qui refusent les RV pour l'installation du Linky pour beaucoup de questions déjà posées avec des réponses stéréotypées d'Enedis non convainquantes(Acnil, ondes néfastes etc...). celle-ci me tiens particulièrement à coeur en effet, partout en France consécutivement à l'installation du dit compteur il y a encore beaucoup d'incendies. Alors expliquez-moi ; de pauvres retraités qui on perdu leur maison comment se faire d'abord rembourser puisque les assurances et EDF ne le feront pas. Et s'ils arrivent à remettre la maison en état lui remetrons-t-ils un autre "linky" ???? A moins qu'ils disent que le feu résulte d'autre chose que de la pose du "Linky", sauf que avant cela point de feux avec l'ancien compteur.Je n'ai pas envie non plus que mes données personnelles soient utilisées pour des sites mercantiles. Je pense que ce sont des questions simples mais qui ont besoins de vrais réponses.......
    Proposé par Alona45 de Chalette sur Loing le
  2. Je complète ici ma précédente contribution, afin de témoigner de mon expérience. Mes compteurs ont été installés en février 2017 : j’ai un compteur de consommation et un compteur de production (panneaux photovoltaïques). Dans les premières semaines qui ont suivi l’installation, j’ai essayé à plusieurs reprises et sans succès, de créer mes comptes sur le site d’Enedis. Une fois les comptes créés (début août 2017), il m’a été impossible d’accéder aux données durant des mois, malgré mes nombreuses réclamations auprès du service. Il y avait un bug dans mes comptes. Mon problème n’était apparemment pas relayé au service informatique. Il a fallu une dizaine de mois avant qu'il ne soit résolu. Ce n’est qu’à partir du mois de mai de cette année que j’ai pu enfin avoir accès à mes données… lorsque le serveur n’était pas en maintenance (c’est souvent). J’ai du, pour cela, recréer un compte de production après que ce dernier ait été supprimé par Enedis. Au passage, j'ai perdu un an de données de production et n'ai reçu aucunes excuses pour le désagrément. Je pensais pourtant que le compteur les enregistrait les données. Il faut vraiment être persévérant pour créer un compte. J’essaie ces jours-ci de créer celui de ma fille, sans succès. Son PDL est pourtant bien reconnu. Conclusion : application informatique encore défaillante et service support loin d’être à la hauteur. Un exemple parmi d’autres. Il y a un an, je demandais quel était le principe de mesure des compteurs. Je demandais s’il s’agissait de l’effet Hall. Il m’a été répondu que c’était le CPL, mon interlocuteur confondant principer de mesure et moyen de communication. C’est dire le niveau ! Je ne consulte pas plus souvent qu'avant, ma consommation sur le compteur et je n'ai pas changé mes habitudes. Je regarde de temps en temps ma courbe de charge sur le site d'Enedis, par curiosité et pour voir s’il n’y a pas d’erreur ou de surconsommation d’un appareil). J'ai téléchargé quelques données, mais je ne les ai pas encore vraiment étudiées. Je viens de le faire de nouveau (consommation quotidienne du mois dernier). La procédure est lourde. Les fichiers disponibles ne sont pas explicites. Leur nom est celui de la date de demande, pas celui de leur contenu. Point positif : il y a, enfin une notice explicative téléchargeable depuis le site pour comprendre les données.
    Proposé par Neptunus de Brest le
  3. La commission europeenne emploie le verbe proposer et non 'imposer, à un prix preferentiel, un systeme de comptage. Economiser en empilant des circuits energivorent ( compteur ,emetteur radio linky,concentrateur, sytème d'emission, centre de stockage des données,...) on peut se poser la question. Pour avoir une idée de notre consommation il faut se connecter et mettre en fonction tout ce beau monde. J'ai economisé et surconsommé pour m'en rassurer.Augmentations des factures pour des raisons autres que celles données par le journaliste de que choisir sur france- inter. Pour économiser il faut d'abors isoler ,je pense aux innombrables appartements ,classés passoires energetiques , utilisant des convecteurs et loués à des personnes en precarité ou peu fortunés. Qu'en est il pour les personnes n'ayant pas les moyens de se connecter. Le niveau d'exposition maximum fixé à 87v/m pour le cpl g3.Les pertes en lignes sur des installations électriques inadaptées; plusieurs thèses le prouve. les pressions exercées ,les menaces proférées par les acteurs du marché , les droits de l'homme,la convention d'AARHUS mis de coté. Les lobbies aux commandes ,la loi de l'argent; aux forts les droits aux faibles les les devoirs. On sent la derive de la france ,elle ne peut plus donner des leçons en matiere de droit de l'homme.
    Proposé par bdm46 de cahors le
  4. Pour revenir sur le sujet de façon plus "pratico-pratique" : Un compteur Linky a été installé à mon domicile en début d'année. Je n'étais pas présent lors de l'installation donc je ne peux pas juger l’installateur, par contre je n'ai pas constaté de problème de coupure ou autre (a voir avec l'hiver et la mise en route du chauffage ?) J'ai installé il y a quelques semaine l'appli "enedis et moi". On peux consulter : - ses tendances de consommations - ses consommations (jour/semaine/mois) - des conseils de l'ADEME (plutôt utiles d'ailleurs) - l'état du réseau (moins utiles au quotidien) - des infos sur la sécurité, num de téléphone dépannage... Personnellement je trouve ça plutôt bien, ça correspond à un moyen de visualisation standard (comme la consultation de la consommation des données sur un smartphone), et qui permet d'avoir accès à ses données sans relever le compteur en permanence et passe son temps à faire des calculs. Et contrairement à mon opérateur téléphonique préféré il n'y a pas de pub ni d'infos commerciales.; pour une fois ! Ce n'est visiblement pas le cas de tous (et je le comprend), mais au global, dans mon cas le linky m'amène donc plutôt des informations utiles et pas de désagréments particuliers..
    Proposé par Olivier de Dardilly le
  5. Pourquoi diable avoir confié la pose des Linky à des sagouins ? Tel Attila, rien ne résiste à leur passage. Destructors - They're coming. Eussiez-vous mieux sélectionné vos "poseurs" que les incidents survenus chez les particuliers (début d'incendie, perte de wifi ...) n'auraient pas eu lieu et n'auraient pas amplifié le phénomène de rejet. De même, demander à ces mêmes gorets de venir sonner chez les gens en prétextant que le rendez-vous de pose a été pris alors que c'est archi faux ... Franchement, avez-vous le moindre respect pour vos clients ?
    Proposé par fredbros78170 de LA CELLE SAINT CLOUD le
  6. Bonjour, Au contraire d'un certain nombre de personnes, je souhaite avoir Linky chez moi. L'installation est prévue en 2021 mais j'aimerais l'avoir avant car il permet des très gros progrès, en particulier en terme d'économie et d'écologie. - Permet de profiter de nouvelles offres innovantes autres que "heure pleine heure creuse" qui ne sont plus adaptées à la vie actuelle. Ces nouvelles offres permettent de faire des économies - Analyser sa consommation électrique pour trouver les équipements non optimaux avant d'avoir plusieurs centaines d'euros de factures, grâce au suivi par heure de Enedis. J'aurais même aimé que Linky aille plus loin, avec un tarif à la minute communiqué au compteur et aux équipements du foyer permettant à chaque équipement de manière intelligente de trouver les meilleurs minutes d'activation pour réduire le facture (et donc, ne l'oublions pas, optimiser l'usage de nos centrales et donc réduire l'usage des centrales fuel et charbon polluantes). Aux anti-Linky qui ont peur des ondes j'ai juste envie de dire : avez vous un téléphone portable ? Si oui, commencez pas vous en débarasser avant de refuser Linky, car leur rayonnement électromagnique est sans mesure supérieur à ce que Linky envoie (n'oubliez pas que votre téléphone, qui est dans votre poche, envoie régulièrement des hits vers une antenne pouvant être située à 1km, et ce dans un milieu non conducteur ... donc rien à voir avec ce que fait Linky).
    Proposé par BruceWayne de Paris le
  7. J ai actuellement 9 amp chez moi chez moi tout est électrique chez des personnes cela n arrête pas de sauter on leur a dit qu il n avait pas assez d amperage le problème c est que quand vous augmentez l amperage cela coûte plus cher moi je n ai pas envie d augmenter l amperage j estime que déjà je paye suffisamment cher
    Proposé par lunatique 4437 de Belin Beliet le
  8. J'ignore à quoi peut bien servir ce débat, au vu de l'état d'avancement du déploiement. Oui, il aurait fallu débattre, mais AVANT ... et pas faire semblant de consulter les citoyens quand les choses sont à moitié faites ... à moins qu'il ne soit possible de revenir en arrière ! I have a dream: Oui à un outil qui permette de gérer au mieux les fluctuations de production des énergies renouvelables, à condition qu'il n'aggrave pas l'électrosmog déjà bien suffisant. Il serait tout-à-fait possible de passer par des connections téléphoniques ou mieux un câblage optique, certes plus coûteux, mais à combien chiffrez-vous la santé publique ? Alors, Messieurs les Décideurs-de-la-consultation, allez jusqu'au bout de la consultation et constatez le mécontentement de la population. Ayez du courage et demandez un moratoire immédiat du déploiement, suivi par l'étude d'une solution alternative au LINKY adoptée APRES débat public ... et faites remplacer les LiNKY déjà posés par des compteurs d'ancienne génération en attendant les nouveaux compteurs communicants par téléphonie filaire. Chiche ?
    Proposé par François de Plancher-Bas le
  9. Quel sujet passionnant ! Sociologie, médecine, physique, droit, économie…, tous ces domaines sont concernés par Linky. Il est clair qu’Enedis n’avait pas anticipé l’ampleur de la contestation, amplifiée de surcroît par les réseaux sociaux. Les débats, tels que celui-ci, si l’en est, arrivent bien trop tard. Il y a bien longtemps qu’ils auraient du avoir lieu. L’entreprise Enedis a-t-elle un service de communication ? C’est à se demander. Les retards pris pour réagir ont permis aux infox de se propager sur les réseaux sociaux et empoisonner l’Internet. Il est aujourd’hui beaucoup plus facile au consommateur de trouver de mauvaises réponses à ses questions que les bonnes. Il est dommage que l’accent ait été mis, au début, sur les économies qu’allaient pouvoir réaliser les consommateurs en visualisant leur consommation en temps réel. C’était probablement plus « vendeur » que de dire que les nouveaux compteurs allaient permettre de faire des économies globales par réduction des pertes techniques et non techniques du réseau. C’était vraiment prendre les gens pour des imbéciles en leur vantant un système qui nécessite l’ajout d’un équipement ERL (proposé peut-être par les fournisseurs d’électricité mais probablement payant). Certes, la visualisation de la consommation de la veille (courbe de charge) est possible sur le site d’Enedis pour les consommateurs qui, comme moi, en ont fait la demande. Mais ce n’est pas la même chose. Autre point de déconvenue, les conditions financières très avantageuses obtenues par Enedis pour cette opération. Elles ont été dénoncées par la Cour des Comptes. Enfin, le manque de formation de nombreux techniciens chargés du remplacement des compteurs, ainsi que le stress occasionné par leurs employeurs (exigences de rentabilité) et de certains consommateurs (agressions), entraînent parfois des erreurs de branchement qui provoque des incendies. Certes, statistiquement, ces incendies sont peu nombreux, mais ils existent et le manque de transparence d’Enedis sur le sujet, n’arrange pas les choses. Ce ne serait pas faux de dire qu’en 2020, près de 100% des incendies de tableau électrique se produiront sur des installations équipées d’un compteur Linky. Ce n’est pas pour autant qu’ils seront dus au compteur. Ce qui me déplaît le plus dans cette histoire, c’est le risque de voir de plus en plus de personnes souffrir d’Intolérance Environnementale Idiopathique aux Champs Électromagnétiques (IEI-CEM). Selon l’OMS, aucune étude scientifique sérieuse n’a montré un lien de cause à effet entre les ondes électromagnétiques d’un niveau inférieur aux seuils légaux et les symptômes ressentis par ces personnes. Par contre, il a été reconnu que la peur des ondes pouvait entraîner des malaises (effet nocebo). Le cas le plus probant a été celui des habitants de Saint-Cloud. En 2009, certains habitants de cette ville éprouvaient des symptômes qu’ils attribuaient à trois antennes-relais d’Orange, installées dans leur voisinage. Ces dernières n’étaient, pourtant, pas encore en exploitation. Je pense que les collectifs anti-Linky ont une grande part de responsabilité dans l’apparition de symptômes d’EHS chez des personnes dont l’installation électrique a été équipée d’un compteur Linky. Le CPL bas débit du compteur, émet tellement peu d’ondes électromagnétiques par rapport à d’autres équipements (wifi, téléphones portables… même ceux des voisins), qu’il ne peut pas être la cause de leurs maux. Il y a quelques années, l’AP-HP a voulu organiser une étude sur l’électro-sensibilité. Les associations de malades on boycotté l’étude car, parmi les hypothèses devant être testées, se trouvaient les effets psychosomatiques.
    Proposé par Neptunus de Brest le
  10. Je conteste le fait que l'on impose ce compteur. Je ne souhaite pas avoir de CPL imposé chez moi. Le WIFI, les téléphone portable et tous les appareils connectés sont le souhait des personnes et peuvent si elles le souhaitent le désactiver voir le supprimer. Or pour ce boitier, nous devons subir cette technologie. Donc SVP au nom de notre liberté de choix laissez libre l'acceptation ou le refus de ce compteur. Malheureusement, je pense que ce débat participatif ne servira à rien car c'est le pot de terre contre le pot de fer. Concernant les données personnelles, et étant ancien cadre dans la sécurité informatique dans le monde du web, je connais bien les utilisations et la dangerosité des données collectées par tous ces BigData. Là encore malgré la surveillance de la CNIL, il existera toujours des failles qui seront exploitées pour utiliser nos données à notre insu. Les problèmes récents des Google , Facebook et autres en sont la preuve. Je vous demande donc de prendre en considération un avis d'une modeste personne lambda qui malgré tout connait très bien le sujet :-)
    Proposé par bledur de thiers le