Je participe

Conformément à son objectif de débat participatif et en respect de la Nétiquette (charte de bonne conduite et de politesse des utilisateurs d’internet) le présent site propose à ses utilisateurs une charte de modération des contributions.

Partagez votre opinion

156 contributions postées

  1. Comment se fait-il que les leçons de ce qui s'est passé aux USA et en Espagne par exemple ne soient pas prises en compte en France? Exemple: retour sur les compteurs d'avant imposé dans les état de Californie et du Nouveau-Mexique, surconsommation, prix plus élevé pour la même consommation, non prise en compte des obligations françaises comme NF C 14-100 et NF C 15-100 etc etc
    Proposé par GE34 de CARNON le
  2. Bonjour Sujet brûlant avec le gilets jaunes et la contribution à l'écologie : Certains messages sur le net affirment que la pose OBLIGATOIRE du compteur est liée au fait que l'état pourra taxer les recharges de voitures électriques, l'équivalent de la TICPE sur les carburants. Ce compteur peut-il ou non remonter ce type d'information (recharge de batteries). Si oui, à quoi bon passer à la voiture électrique.
    Proposé par enkorplus de la ciotat le
  3. Je viens de lire le communiqué de État d'Esprit à propos du bilan de ce “débat participatif“ et j'y vois tout le sens de cette démarche. Il se résume pour moi dans cette phrase : "des premières préconisations ont ainsi été émises concernant la communication d’Enedis, les modalités de pose du compteur Linky et ses usages potentiels". Nous comprenons en effet qu'il s'agit d'une enquête destinée à définir la meilleur méthode à appliquer pour d'imposer ce dispositif connecté au service du marché de l'électricité. Tous ceux et celles qui auront donné leur avis auront ainsi contribué à élaborer une stratégie d'action. C'est le propre de toutes ces consultations de la population. Et encore davantage quand la concertation arrive plusieurs années après le début du déploiement du projet ! .
    Proposé par Iba de montory le
  4. Bonjour, Je ne suis pas ici pour alimenter les polémiques, améliorer le compteur peut être bien, et je suis pour qu'on fasse quelque chose pour la planète. Père de famille, informaticien, quadragénaire, j'ai des inquiétudes, des interrogations, et je vais juste essayer de demander certaines choses personnelles (mais partagées) qui me rassureraient pour un jour, peut-être, accepter ce changement de compteur. Important : désolé pour la longueur. Vous pouvez, si vous le souhaitez, allez juste à la conclusion. 1/ le CPL : je souhaite que le système ne dispose pas de couche CPL en amont du compteur (donc chez moi). J'ai un réseau local avec des prises CPL entre ma TV et mon routeur, qui fait que des données informatiques personnelles et confidentielles transitent sur mon réseau électrique. Le compteur étant dépourvu de filtre CPL en interne, je ne souhaite donc pas que mes données sortent de chez moi sans mon autorisation. Je n'ai aucune intention d'acheter de cumulus CPL, de chaudière CPL, de frigo CPL,... Si un tel compteur venait à m'être imposé, la première chose serait de m'équiper d'un filtre anti-CPL entre le compteur et mon réseau électrique (c'est encore chez moi). Je trouverais normal qu'Enedis livre systématiquement et gratuitement, comme tout FAI, un filtre CPL à poser soi-même chez soi, permettant le libre arbitre à l'utilisateur de préserver son intimité. 2/ L'afficheur digital : mon compteur est accessible depuis l'extérieur (dans un imposte payé par nos soins lors de la construction de notre maison, donc privé). Pour des raisons de sécurité, je refuse que quiconque puisse appuyer sur le bouton pour voir notre rythme de vie (nos heures de présence dans la maison, nos départs en vacances). Vous voulez faire du téléreport, c'est normal, c'est une économie totalement compréhensible et bonne pour la planète. Mais laissez la possibilité de bloquer totalement l'affichage à l'écran (code ou autre), ou refaites un compteur dépourvu d'écran, puisque toute l'intelligence est réalisée par Internet. Idem pour la prise de téléreport. Je ne sais personnellement pas comment l'exploiter, mais d'autres le savent (en recherchant sur Internet, ça se trouve). Je ne comprends pas que l'ANSSI ait qualifié et donné un blanc sain sur ces aspects-ci (j'aimerais, au-delà de la plaquette publicitaire, avoir un engagement plus ferme et précis de leur part). Et quid de la CNIL ? 3/ L'exploitation de mes données nominatives : comme le stipule la RGPD, Enedis, comme toute entreprise, doit décrire précisément l'utilisation des données collectées, et me permettre clairement de refuser leur utilisation ou leur transmission à des tiers partenaires commerciaux vendeurs de cumulus, chaudières, pompes à chaleur, ou autres solutions soi-disant économiques / écologiques, et ce AVANT même de m'avoir mis un quelconque service en route. Est-ce le cas ? 4/ Le non blocage de mon installation en cas de dépassement de la consommation autorisée, ou de maintenance sur le réseau (délestage). Clairement, aujourd'hui, je dépasse, ça disjoncte, je retire un appareil, je réenclenche, et ça remarche. Ce système convient très bien. Nous pouvons avoir besoin d'appareils respiratoires par exemple pour dormir (pour raison médicale). Un arrêt brutal en pleine nuit, avec impossibilité de redémarrer avant d'avoir le service commercial est totalement impensable. Je souhaite un comportement équivalent à son prédécesseur sur cet aspect-ci. Par contre, d'accord pour pouvoir demander une augmentation à distance, sans que quelqu'un ait besoin de venir changer le plomb en personne (tout le monde est gagnant, y compris la planète). 5/ L'installation : cette installation doit être réalisée par un professionnel formé aux risques liés aux installations électriques, en la présence du ou de la propriétaire. Les informations qui circulent sont anxiogènes. En cas d'incident (incendie, choc électrique sur de l'appareillage électroménager ou informatique), qui est officiellement responsable ? Le poseur ? Enedis ? L'un comme l'autre doivent être en mesure de montrer leur assurance professionnelle, et une explication claire décrite dans le contrat de pose, doit stipuler les recours dont dispose le consommateur en cas de problème constaté lors ou après l'installation, ainsi que les modalités (montants / délais) d'indemnisation le cas échéant. 6/ Le comptage électrique : là encore, des informations anxiogènes et contradictoires circulent. Je demande un engagement publique concernant la fiabilité de ce type de compteur (comme c'est le cas pour les pompes à essence). Quel en est le principe ? Electromécanique ? Electronique statistique ? Certains prétendent d'une augmentation conséquente de leur facture d'électricité en cas de présence d'éléments perturbateurs (LED ou autres dispositifs électroniques visant justement à réduire la consommation électrique au sein du foyer). Est-ce ou sera-ce vrai dans le futur ? Un compteur électromécanique ne présentait pas ce problème. Si c'est pour avoir une consommation surévaluée en temps réel, comme tout un chacun, je ne demande pas à réduire notre budget déjà bien ponctionné par ailleurs. 7/ Le dernier point : la feuille de route. Une fois les compteurs en place, il est question de rajouter des services à valeur ajoutée. Pour qui sera la valeur ajoutée ? L'opérateur ? Le consommateur ? Des tiers partenaires ? Une fois que tout le monde sera passé au compteur communiquant, quelle garantie avons-nous quant à la constance de la tarification (abonnement et consommation) ? Personne n'aime faire de chèque en blanc. Je demande que soient clairement affichées, et avant d'accepter un compteur de ce type, les évolutions envisagées, leur planification, et la variabilité des coûts induits qui sera imposée au consommateur, bien obligé à payer pour continuer à avoir du courant. D'ailleurs, quid de l'obsolescence du matériel (durée de vie, tarif de remplacement)? Le compteur électromécanique que nous avons doit dater des années 70-80, et fonctionne toujours parfaitement. Je rejoins bon nombre d'internautes sur leur conclusion : il est nécessaire que l'Etat et les différents ministères impliqués (santé, transition écologique, libertés individuelles, ANSSI, ministère de l'intérieur pour la sécurité incendie) se saisissent temporairement du dossier en lieu et place d'Enedis (que je respecte pour leur mission), et s'engagent à dire que tous les aspects évoqués précédemment ont bien été analysés et sont respectueux de nos droits fondamentaux (européens et nationaux), et conformes à notre politique de restriction budgétaire et de transition écologique (gestion des déchets). Si tel n'est pas le cas, je vous laisse le soin de revoir votre projet, car il me tarde d'avoir une solution qui permette, à "bas coût" pour l'Etat et le contribuable, de connaître ma consommation (pour la réduire) et de la transmettre pour vous éviter de vous déplacer. Sachez que,personnellement, je n'utiliserai jamais les autres services. Sinon, en tapant en deux minutes sur un moteur de recherche internet : télérelève compteur électrique, on y retrouve des appareils qui existent depuis des années et se montent sur un compteur existant classique en 5 minutes (sans risque) pour faire du téléreport, et dont le prix public est assez faible. Un produit équivalent ne suffirait-il pas pour couvrir ce que vous voulez ? Les points 1,2 (selon cas),3 (selon cas),4,5 et 6 de ma publication seraient en tous cas couverts, et j'en serais ravi. Je suis sûr que nombre de personnes en seraient fortement rassurées, que ça couterait moins cher, et que ça produirait moins de déchets. Vous remerciant de votre attention. Bien cordialement,
    Proposé par Vincent de Ramonville Saint-Agne le
  5. L'intérêt de Linky pour le particulier n'est pas tant que pouvoir gérer sa consommation personnelle (encore que, ça peut être utile) mais surtout de pouvoir faire de l'effacement de pointe au niveau de la consommation des particuliers. Par exemple, signaler à un chauffe eau, ou à une voiture électrique en train de charger que l'électricité devient plus chère (soit parce que tout le monde vient de brancher sa voiture électrique, soit parce que par exemple la nuit tombe et que le photovoltaique ne produit plus alors que tout le monde prépare le repas sur ses plaques et fours électriques) qu'il vaut mieux arrêter de charger (ce qui évite de démarrer une couteuse et polluante centrale thermique, pour caricaturer). Cela permet d'augmenter la proportion de renouvelables en assurant la stabilité du réseau, malgré le fait que le PV ou l'éolien ne sont pas pilotables : on peut gagner un peu en pilotant une proportion de la consommation à la place. Les chargeurs de voitures électriques pourront ainsi avoir un mode rapide (si vous devez ressortir à 20h pour aller chez bonne maman) ou un éco (si vous voulez juste qu'elle soit chargée le lendemain à 7h). Linky permettra aussi ça. C'est pour ce type d'objectifs (gérer l'électrification future du parc électrique et pouvoir augmenter la proportion d'énergies renouvelables) que l'UE a généralisé ce type de compteur. Et c'est une excellente chose.
    Proposé par VaeVix de Paris le
  6. On n'a pas de droit à forcer les gens à accepter à changer de compter. Je ne veux pas qu'un nouveau gadget me soit imposé. Surtout où les risques sanitaires semblent très flous. Je refuse d'accepter un gadget qui que je n'ai pas demandé!
    Proposé par Théodolinde de Paris le
  7. On n'a pas de droit à forcer les gens à accepter à changer de compter. Je ne veux pas qu'un nouveau gadget me soit imposé. Surtout où les risques sanitaires semblent très flous. Je refuse d'accepter un gadget qui que je n'ai pas demandé!
    Proposé par Théodolinde de Paris le
  8. Au bout de combien de temps le fil d’actualité permettant un suivi journalier de sa consommation est disponible ? Je dispose d’un compteur linky et j’ai activé la possibilité via l’application merci pour votre réponse
    Proposé par Anonyme (transfert Twitter) de NC le
  9. Bonjour, que se passe t'il dans le cadre du déploiement de linky /abonnements EJP ? celui -ci est'il maintenu ? dans le cas contraire le tarif heure creuse est-il à la même valeur que le KW heure creuse EJP ?
    Proposé par altair89 de Fronville le
  10. Bon suite à ma participation à ce "débat", j'ai bien reçu un mail personnalisé de la part d'un des modérateurs de ce site. Mes interventions étaient surtout dans le but de proposer le libre choix de l'installation aux particuliers. Pour réponse j'ai eu encore une fois les mêmes arguments qu'ENEDIS à savoir que le compteur ne nous appartient qu'adresser une lettre n'y changera rien que pour l'instant pas de sanction prévue MAIS... Bref, mon côté naïf m'autorisait à penser que ce "débat participatif" pouvait faire avancer les choses mais pauvre de moi ! Encore une fois je n'ai pas voulu voir que tout ceci était un leurre pour imposer l'installation de ce compteur et dissuader les récalcitrants. Je suis vraiment déçu que des personnalités comme Mr Chevalet soient impliquées dans cette "consultation". Mais bon sang LAISSEZ LE LIBRE CHOIX AUX GENS DE L'INSTALLATION OU PAS DE CE COMPTEUR ! Laissez les gens choisir leur mode de vie ( connectée ou non connectée !) c'est juste une question de liberté à l'heure ou celle-ci disparait de plus en plus dans notre "Démocratie" c'est un droit fondamental il me semble dans notre devise nationale ! De plus chers "experts" regardez bien toute l'empreinte carbone que nous allons générer avec le "tout connecté" qui devra utiliser de gigantesque DATACENTER énergivore comme vous ne vous l'imaginez pas.
    Proposé par bledur de thiers le