Je participe

Conformément à son objectif de débat participatif et en respect de la Nétiquette (charte de bonne conduite et de politesse des utilisateurs d’internet) le présent site propose à ses utilisateurs une charte de modération des contributions.

Partagez votre opinion

156 contributions postées

  1. Le compteur Linky est sans conteste un formidable outil pour tous qui permet à chacun de participer pleinement à la transition énergétique. L’expérimentation menée sur le terrain depuis 2010 tant en milieu rural (Indre-et-Loire) qu’en milieu urbain (Lyon), démontre sans ambigüité la fiabilité de ce projet dans le temps et en conditions réelles (déjà 8 ans), tous les acteurs officiels (ANSES, ANFR, CRE, Médiateur de l’énergie, ADEME etc…) ont d’ors et déjà répondu à tous les volets possibles et imaginables, enfin les 14.500.000 compteurs déjà installés prouvent à leur tour que ce projet est piloté avec sérieux, tant au niveau du délai qu’au niveau budgétaire. Les sombres prédictions de la poignée d’« anti tout » qui nous promettaient le chaos ne se seront donc pas réalisées, alors que des villes comme Lyon par exemple sont déjà 100% équipées de ce compteur. A lire les quelques « témoignages » déjà apportés à l’occasion de ce débat participatif, des antis-Linky occupent pourtant encore malheureusement une fois de plus le devant de la scène. Ils sont très peu, mais sont excessivement bruyants. D’une manière générale, alors qu’ils sont pourtant largement minoritaires au regard des plus 14.500.000 compteurs déjà posés, on est en droit de s’interroger sur le rôle de la presse de ce XXIe siècle à leur égard. En effet, les 14.500.000 compteurs déjà installés, ainsi que le rythme actuel du déploiement (30.000 compteur par jour !) mettent de plus en plus incroyablement en perspective les titres de certains articles où il est fièrement claironné par exemple que la réunion d’ « information » Linky (plutôt de propagande anti-Linky) a fait salle comble avec 50 personnes…, ou bien qu’une manifestation régionale a réuni 200 personnes… Que dire des sempiternelles questions répétées en boucle dans ces articles depuis 2015 ? (obligation de pose, les ondes…) alors que les réponses sont systématiquement apportées elles aussi depuis tout ce temps. Que dire également des titres racoleurs (morts fictives, « explosion de compteurs…) décriées instantanément, sans aucun recul, sans aucune investigation par cette même presse… Il est donc assez étrange de constater que des inepties peuvent être publiées sans aucune vérification, alors que dans le même temps, lorsque des infos factuelles et officielles viennent rétablir les faits, cette même presse ne s’en fait pas écho, ou bien très timidement Le temps de l’information continue telle qu’elle est pratiquée ressemble ainsi davantage à du colportage de ragot, plutôt qu’à un travail d’investigation.
    Proposé par Sam de La Rochelle le
  2. 1/ Vos préconisations pour qu’Enedis communique mieux sur Linky? Quels outils? Quels messages ? La communication sur Linky passe principalement par la pose, étape du processus sur lequel Enedis a peu de marges de manoeuvres étant donnée que : - Les poseurs sont principalement des entreprises externes, - Les temps de pose est le principal paramètre du business plan et ne peut être trop contraint. C'est donc principalement en amont de la pose qu'il faut agir. En cela, les réunions d'informations dans les quartiers de pose où pourraient être invités les présidents de syndic pourraient grandement améliorer l'acceptation de la pose. Par ailleurs, il est important de débunker en amont les questions et les craintes des particuliers chez qui les compteurs sont posés. Ainsi, au moment de prise de rendez-vous pour la pose, les poseurs pourraient envoyer un kit de FAQ pour rassurer les usagers et faire comprendre leur intérêt dans Linky, en particulier sur les points suivants : - Exposition aux ondes, - Protection de la vie privée, - Risques de payer plus cher, de payer la pose, d'avoir les plombs qui sautent ou que sa maison brûle (oui, ces craintes peuvent paraitre infondées mais une partie des citoyens les ont, d'où la nécessité de les rassurer sur le sujet et de donner des arguments de débats aux personnes favorables à Linky), - Gains pour la collectivité (insertion des énergies renouvelables, modernisation du réseau collectif etc...) Les campagnes de pub, les comptes twitter et les articles de débunkage publiés sur internet, c'est bien, mais rien ne remplace la proximité, à utiliser en amont, surtout dans les zones où l'opposition est forte. 2/ Vos préconisations pour améliorer la pose du compteur : avant, pendant, après? - Avant : Cf. Question précédente. Il faudrait également renforcer le pilotage des prestataires de pose car la prise de rendez-vous semble parfois assez chaotique. - Pendant : Difficile de dire ce qu'il faudrait faire pendant car le temps de pose ne doit pas être contraint. Toutefois, le poseur est le principal lien avec l'usager. Il doit pouvoir répondre aux questions pour rassurer sur les inquiétudes listées ci-dessus, disposer de flyer pour faire la promotion du suivi de ses données personnelles et inviter le client à se connecter sur un site où des réponses pourront lui être données en temps réels (éventuellement en utilisant son smartphone quand l'électricité est coupée chez lui). - Après : Il est capital d'identifier quels sont les entreprises de poses à risque (mauvaise pose, mauvais contact, mauvaises réponses données aux questions...). Le retour d'expérience client de sa pose est à systématiser pour détecter quels sont les comportements de poseurs à corriger. 3/ Quels usages faites/feriez vous de Linky? Quels services en attendez-vous ? Pas grand chose, si ce n'est pouvoir suivre ma courbe de charge, suivre la conso par usage (en particulier ceux qui sont consommateurs, comme le chauffage) et me comparer aux foyers équivalents. Bien à vous
    Proposé par NG de Paris le
  3. L'inquiétude que me soulève l'installation d'un compteur Linky à mon domicile tient essentiellement au fait que certains de mes appareils gros consommateurs d'énergie et distants de mon tableau de distribution ont actuellement une mise en fonctionnement gérée par interrupteur horaire programmable situé à proximité immédiate de ceux-ci [ et non par une ligne pilote raccordée au contact d'asservissement disponible sur le compteur (ancien compteur comme compteur Linky) ]. Je programme actuellement par souci d'économie les heures de fonctionnement de ces appareils "énergivores"de la manière la plus en correspondance avec les plages horaires d'heures creuses,celles-ci m'étant actuellement proposées à heures fixes. Comment pourrais-je opérer lorsqu'elles seront déclenchées suivant le bon vouloir de mon fournisseur d'électricité si ce n'est en modifiant de façon coûteuse mon installation actuelle(tirage de lignes d'asservissement supplémentaires). Y a-t-il parmi Enedis et mon fournisseur d'électricité actuel (dont l'identité précise se noie dans le brouillard de la confusion) un puissant organisme suffisamment honnête pour "éclairer ma lanterne" ? Jean-Luc Izac Ancien formateur en électricité
    Proposé par JLI26 de LIVRON-sur- DRÔME le
  4. Je suis développeur. J’aimerais afficher ma consommation journalière sur un écran. Pour cela, il me faudrait des API qui existent (confère différent projets sur github.com) mais qui ne semblent pas documentées/supportées officiellement. Il serait très utile de disposer d’API stable afin de pouvoir concevoir des logiciels (ou des IoT). Mon but étant de sensibiliser ma famille pour réduire notre consommation.
    Proposé par paulgreg de PARIS le
  5. Linky est surtout un bon plan pour Enedis , qui pourra économiser sur le personnel pour la relève et les interventions, sans réel avantage pour les clients... il pourra également collecter des données qui pourront être revendues... un marché très prometteur... Il est honteux que ces compteurs, comme la relève, soient sous-traités par des entreprises qui, dans de nombreux cas, ne sont même pas françaises Des milliers de compteurs en parfait état se retrouvent à la benne ! un gâchi économique et environnemental monstre, alors qu'un remplacement au fur et à mesure des poses, et des pannes aurait pu être programmé... La durée de vie des nouveaux compteurs, en plastique, qui pour un certain nombre flambent ou comptent n'importe comment, est de 10 ans !! Le compteur consomme pour sa propre consommation... ce qui est tout de même un paradoxe pour un compteur vendu comme permettant de faire des économies... La manière de compter est modifiée... les Kwh sont remplacés par des Kwa... et la consommation des ménages économes flambe... mauvaise affaire Lorsqu'un conflit ou un sinistre survient, personne n'est responsable, et le sinistre dure des semaines voir des mois... ce n'est pas normal Enfin, Enedis ne s'engage absolument pas sur les conséquences de la pose de ce compteur sur des installations aux normes mais anciennes... et laisse la responsabilité des surchauffes éventuelles et des incendies qui en résulte à l'usager, qui n'a rien demandé !! Il n'y a à ce jour aucune garantie que le CPL injecté dans le réseau ne soit pas à l'origine de phénomène de rayonnements, nuisibles à la santé... Je refuse enfin que mes données personnelles soient utilisées collectées et utilisées à des fins commerciales... or, la manipulation pour supprimer la transmission de ces données est complexe et bien cachée... Pour toutes ces raisons, je refuse l'installation du Linky chez moi, et je devrais avoir le droit de ne pas participer à son déploiement par le paiement automatique de tous à la TURPP
    Proposé par Puce72 de JOUE L'ABBE le
  6. Bonsoir, J'en voulais pas et j'en ai un, installé en mon absence à J+2 malgré un refus clair de vive voix.. Depuis, j'ai dû changer plusieurs lampes à la maison qui s'allumaient toutes seules. Ce compteur ne m'a rien apporté... ah si j'ai pris conscience qu'il fallait partir de chez Enedis (EDF) pour de l'électricité verte. Restez vigilants et merci pour votre aide.
    Proposé par nmehat de LAILLE le
  7. Je refuse que le compteur Linky me soit imposé. Je vis dans une démocratie et j'ai le choix de dire non en ce qui concerne mon habitat pour quatre raisons: la sécurité le respect de ma vie privée un environnement à faible impact d'ondes le coût du compteur Consciente de la transition énergétique, ma consommation électrique est sobre avec peu d'appareils électriques et je soutiens la production d'électricité verte en me fournissant chez Enercoop. Je n'ai nul besoin de contrôler et réguler à distance ma consommation et encore moins qu'on me l'impose.
    Proposé par HB de Vaillac le
  8. posé par des électriciens peu formés à ces complexités de pose, peut posé de graves problèmes voire d' incendie trop sensible à une petite surcharge et devoir changer la puissance du compteur Abonnement + cher Les ondes émise par ce compteur représente un réel danger pour les personnes les ondes peuvent être dangereuses ma femme à été malade avec un RADIO réveil placé sur le chevet soit environ 50 à 60cm de sa tête pendant 2 ans que des problèmes elle était intransportable le médecin nous disait pb vagaux il nous fait consulter UN ORL APRÈS UNE SERIE D ' Examens et une bonne discution on en est arrivé à parler du RADIO réveil il nous a recommandé de le déplacer plus loin les malaises ont TOTALEMENT disparus et depuis plusieurs années c' est TERMINÉ VOUS croyez ou pas le constat est là pour un ami idem
    Proposé par Anonyme (transfert Facebook) de NC le
  9. Il faut arrêter de dire que le linky est inoffensif. Quand on voit le formidable niveau de bêtise que son installation (ou la simple perspective de son installation) peut provoquer chez les gens, il est assez clair que la simple nature humaine ne peut pas tout expliquer, le linky doit forcément avoir quelque chose à y voir... Non ? En tout cas chez moi, depuis un an qu'il est installé, absolument rien à signaler. Je mentionne quand même par honnêteté intellectuelle que mon épouse n'est pas d'accord. Elle a tendance à attribuer au linky le fait qu'un troisième bras se soit bizarrement mis à pousser chez notre plus jeune fils. Elle va même jusqu'à rendre responsable le linky de l'apparition de pommes et de kiwis dans le ficus du salon. Je n'arrive pas à lui faire admettre que cependant, il ne faut pas confondre corrélation et causalité, et qu'on ne peut absolument rien en conclure. Surtout que ce genre de chose se produit partout de façon parfaitement normale, évidemment...
    Proposé par Athéenuation IV de Tours le
  10. L’installation des compteurs connectés Linky doit être réalisée sur des platines réglementaires classe M1 auto-extinguibles ce que ne respecte pas ENEDIS. Les poseurs sont dans l'obligation de remplacer les panneaux de contrôle en bois par des platines plastiques. La même norme interdit de façon absolue, pour des questions de sécurité, d'installer un ré-enclenchement automatique, ce que fait Linky sur un AGCP (nom technique du disjoncteur).
    Proposé par Anonyme (transfert Twitter) de NC le